Communication publicitaire 
Ceci est une communication publicitaire relative à des stratégies mises en œuvre à travers de fonds. Lorsque ceux-ci sont autorisés à la commercialisation dans votre pays veuillez vous référer au prospectus du fonds et au DICI avant de prendre toute décision finale d’investissement 

 

Au-delà du conflit ukrainien, un changement de régime
de risque durable pour les marchés

Publié le 9 mars 2022Marché et recherche
Winter in... Coming?
Emmanuel Bourdeix

Emmanuel Bourdeix

Directeur Général de Seeyond

Article rédigé le 7 mars 2022

Points clés :

  • Les marchés ont changé de régime de risque dès fin novembre, bien avant l’invasion russe en Ukraine. Cette hausse du risque résultait principalement du retournement monétaire engagé par la Réserve Fédérale pour maîtriser les pressions inflationnistes.
  • La guerre en Ukraine, qui a fait monter le niveau de risque d’un cran supplémentaire, amplifie le problème d’inflation à travers la hausse du prix des matières premières et les risques qu’elle fait peser sur la croissance. Même en cas de résolution satisfaisante du conflit en Ukraine, tout restera à faire pour les banques centrales.
  • Tant les marchés de taux que d’actions devraient rester agités plus longtemps qu’attendu. Pour les investisseurs, il est temps d’en prendre acte et de replacer stratégiquement le risque au cœur de la construction de portefeuille.

  

L’invasion de l’Ukraine par la Russie est, bien évidemment, un évènement majeur pour la communauté internationale et pour les marchés : c’est le retour de la guerre en Europe, un bilan humain qui s’annonce lourd notamment pour la population civile, des menaces nucléaires inédites, une flambée du prix des matières premières dans un contexte déjà inflationniste, de possibles nouvelles ruptures dans les chaines d’approvisionnement, …

En tant qu’investisseur, il faut toutefois avoir en tête qu’avant même le déclenchement de cette guerre, la situation sur les marchés avait déjà franchi à la hausse un palier en termes de régime de risque depuis la fin de l’année 2021.

  

► Ce changement de régime de risque avait été identifié dès fin novembre par notre indice propriétaire de risque, le MTI (Market Tension Indicator), qui agrège le risque de différentes classes d’actifs afin d’identifier des régimes de risque. Et ce aussi bien aux US, qu’en Europe et dans les pays émergents.

MTI (Market Tension Indicator),

Source : Bloomberg, Seeyond, au 07/03/2022. Les chiffres mentionnés se réfèrent aux données historiques. Les performances passées ne présagent pas des résultats futurs.

  

► Principale explication : le bilan de la Réserve Fédérale, qui a été le principal moteur de croissance des marchés ces dernières années, va être réduit ; la Fed l’a annoncé officiellement début janvier et c’est un vecteur de de volatilité pour les marchés (à l’instar de 2015 et 2018).

Evolution de l’indice S&P 500 et du bilan de la FED
de mars 2009 à fin Janvier 2022

Evolution de l’indice S&P 500 et du bilan de la FED  de mars 2009 à fin Janvier 2022

Source : Bloomberg, Seeyond, au 28/01/2022. Les chiffres mentionnés se réfèrent aux données historiques. Les performances passées ne présagent pas des résultats futurs.

  

  

A ce jour, la guerre en Ukraine n’a pas fait disparaître le problème d’environnement généralisé de hausse des prix, elle l’a amplifié via une nouvelle tension sur les matières premières. Les hausses de taux par les banques centrales devront être bien dosées et séquencées dans le temps afin de ne pas faire dérailler une croissance qui s’étiole et que le contexte géopolitique actuel n’aide pas. Le chemin est étroit et le spectre de la stagflation plane sur les économies, ce qui n’est bon ni pour les obligations ni pour les actions.

Aussi, même dans le cas favorable d’une résolution rapide du conflit en Ukraine, passés le soulagement et le rebond des marchés actions qui s’en suivraient, ces derniers continueront à évoluer dans un environnement de risque dégradé par rapport à 2021 et où tout ce qui avait bien fonctionné risque de ne plus être aussi pertinent. Par exemple :

  • « timer » les moments « risk on / risk off » sera plus difficile : les stratégies « buy the dip » seront plus aléatoires
  • miser sur la diversification value / croissance / qualité sera insuffisant pour tempérer significativement la hausse de risque globale de la classe d’actifs
  • et, dans un scénario de stagflation qui gagne en probabilité, porter des obligations plus ou moins statiquement pour protéger l’exposition actions d’une allocation sera inefficace

Et, si tout simplement, en 2022, on prenait acte de la montée du risque au-delà du conflit ukrainien et on replaçait - stratégiquement - le risque au cœur de la construction de portefeuille, en y renforçant des solutions de minimisation de volatilité sur les actions, d’overlay de protection, ou d’allocation flexible taux et actions ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

  

  

Les stratégies mentionnées sont soumises aux principaux risques suivants :

Minimisation de volatilité sur les actions : risque de perte en capital, risque lié aux actions, risque de concentration géographique et de portefeuille

Overlay de protection : risque de perte en capital, risque lié à la volatilité, risque lié aux marchés actions, risque lié au modèle

Allocation flexible : risque de perte de capital, risque lié aux titres de créance, risque lié aux taux d’intérêts, risque lié aux actions, risque de levier, risque de change, risque lié aux instruments dérivés

Cet article a été fourni à des fins d'information uniquement pour les clients professionnels tels que définis dans la directive MiFID. Il ne doit pas être utilisé pour les investisseurs de type réseau. La fourniture de ce document ou la référence à des secteurs ou marchés spécifiques dans cet article ne constitue pas un conseil en investissement ni une recommandation ou une offre d'achat ou de vente de titres. Les investisseurs doivent examiner attentivement les objectifs, les risques et les frais d’investissement de tout investissement avant d’investir. Les opinions exprimées dans cet article à la date indiquée sont sujettes à changement et rien ne garantit que des développements se produiront comme prévu dans cet article.